[MT & MAGIS] – 1Shot Miséricorde

Home [MT & MAGIS] – 1Shot Miséricorde

[MT & MAGIS] – 1Shot Miséricorde

60 jeunes venus succomber à la miséricorde

Ces derniers mois, les propositions n’ont pas manqué pour nous faire vivre cette année de la miséricorde, décidée et ouverte par le pape François le 8 décembre dernier (déjà !). Au début du mois, cela aurait été dommage de ne pas profiter du dimanche de la miséricorde, qui clôt l’octave de Pâques, pour se plonger dedans à fond.
Paul, scolastique à Blomet en 1ère année, nous raconte.

Succomber à la miséricorde : ah oui ?

C’était donc le dimanche 3 avril… Le réseau Magis a proposé aux 18-30 ans de se retrouver à partir de 16h30 dans la salle 5 du Centre Sèvres, juste à côté de l’Eglise Saint Ignace, pour un temps convivial et d’enseignement sur le thème de la miséricorde donné par le père Jacques Enjalbert (sj). MT - année de la miséricordeEn chiffres : une soixantaine de jeunes présents, tous venus pour… Succomber à la miséricorde.
Les plus décidés ont pu enchaîner avec la MT, Messe qui prend son Temps. Pendant le temps de prière qui suit l’Evangile, un temps de méditation a été proposé à partir du logo de l’année de la miséricorde, dessiné par Rupnik (sj), artiste jésuite slovène de renom passé maître dans l’art de la mosaïque. Grand merci à Morgane qui s’est chargée de préparer ce temps et de le guider !

 

Cap sur les JMJ, en deux temps !

Ouvert à tous, l’événement s’adressait plus particulièrement aux jeunes inscrits du programme Magis pour les prochaines JMJ à Cracovie en Pologne. Une manière pour eux d’entrer aussi dans la dimension spirituelle de cet événement, puisque le thème sera « Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde ». Jacques Enjalbert (sj), qui assurait le temps d’enseignement, avait la tâche ardue de nous faire succomber à la miséricorde en une heure top chrono ! L’exposé, d’une vraie saveur spirituelle, s’est fait en deux temps :

Acte I : Un itinéraire biblique sur le thème de la miséricorde, depuis la Révélation du Dieu fidèle dans le livre de l’Exode jusqu’au sommet de la Révélation du Dieu miséricordieux dans la Passion du Christ. Le tout en s’appuyant sur des œuvres artistiques des XXe et XXIe siècle (Chagall, Arcabas et Rupnik). Une ouverture à la contemplation.

Acte II : Passage à la pratique avec les « œuvres de miséricorde » et la manière de les vivre / d’en vivre concrètement tous les jours. A côté des œuvres temporelles et spirituelles, Jacques a livré à notre réflexion la possibilité de penser des œuvres de miséricorde « structurelles », dans le sens où la doctrine sociale de l’Eglise parle de l’engagement de tous pour combattre les « structures » de péché (comprendre tout ce qui fait obstacle au principe de « destination universelle des biens »). Bref, une invitation à élargir progressivement l’espace de la miséricorde jusqu’à l’échelle de nos sociétés et du monde.

Sans oublier que la préparation aux JMJ est aussi matérielle. Une vente de gâteaux a été organisée à la fin de la MT pour aider au financement. Nous avons pu récolter de quoi aider 4 jeunes à partir avec nous ! D’ailleurs, il est toujours possible d’aider financièrement les jeunes du programme Magis en faisant un don.

MT - JMJ Cracovie
MAGIS  !

Si l’enseignement de qualité a pu nourrir le cœur et l’esprit, il invite aussi à creuser davantage encore. Pour ceux qui voudraient continuer l’aventure, le père Enjalbert a indiqué comme référence le livre récent du cardinal Kasper, La miséricorde (traduction récente en français en mai 2015). Un livre, rappelons-nous, dont le pape François rendait hommage lors du premier Angélus après son élection, le 17 mars 2013, disant à son propos qu’ « il lui avait fait tant de bien » !

Coordinateur

Laisser un commentaire

© La Messe qui prend son temps, une super messe - église Saint-Ignace - 33 bis, rue de Sèvres - 75006 Paris